Deux agents en assurance de dommages lauréates des prix Marcel-Tassé 2018 Deux agents en assurance de dommages lauréates des prix Marcel-Tassé 2018 http://www.chad.ca/fr/membres/publications/actualites/29-03-2018/222/deux-agents-en-assurance-de-dommages-laureates-des-prix-marcel-tasse-2018

​​​​​​​​​​Deux recrues de l’industrie ont été honorées à l’occasion de la soirée hommage aux diplômés des programmes de Professionnel d’assurance agréé (PAA) et de Fellow, Professionnel d’assurance agréé (FPAA) de l’Institut d’assurance du Québec. Jean-François Raymond, vice-président du conseil d’administration de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD) et Maya Raic, présidente-directrice générale, ont remis une bourse de 2 000 $ aux récipiendaires des prix Marcel-Tassé 2018 qui œuvrent depuis moins d’un an dans l’industrie et qui se sont démarquées par leur personnalité, leurs aspirations professionnelles et leur implication au sein de l’industrie.

​​​​​​​​​​« Marcel Tassé était l’un des pionniers qui ont façonné les hauts standards de professionnalisme caractérisant aujourd’hui les représentants de l’industrie, a lancé Jean-François Raymond. Et ce professionnalisme est non seulement essentiel à la confiance des consommateurs envers l’industrie, mais aussi nécessaire à l’attraction d’une relève dynamique alors que 3 500 emplois seront à pourvoir d’ici 2019. »


Marie-Ève Laforce, lauréate du volet spécialisé en assurance de dommages

Marie-Ève Laforce récipiendaire prix Marcel-Tassé 2018 volet spécialisé

À quarante ans, Marie-Ève Laforce souhaite réorienter sa carrière professionnelle. Grâce au site de la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages, elle découvre qu’elle aurait le profil parfait pour intégrer l’industrie de l’assurance de dommages. Elle quitte alors l’industrie du détail, retourne sur les bancs d’école et décroche son attestation d’études collégiales (AEC) en assurance de dommages au Cégep du Vieux Montréal.

​​Elle entre chez Promutuel Vallée du Saint-Laurent comme agent au particulier et en quelques mois – grâce à sa personnalité positive, son sens naturel de l’altruisme, sa maturité, sa polyvalence, sa minutie, son écoute, son esprit d’équipe et ses compétences –, elle joint l’équipe en assurance des entreprises dans le secteur agricole.

​​« Je cherchais un domaine dans lequel je pouvais être moi-même. J’aime conseiller, vulgariser et conscientiser. L’assurance c’est fait pour moi puisque ça m’est naturel de créer des liens de confiance avec les assurés, précise Marie-Ève Laforce. De plus, j’ai un amour incommensurable pour les animaux, une passion que je peux exercer dans mon quotidien alors que j’en côtoie beaucoup. »

​​Dès cette année, celle qui cherche continuellement à améliorer et à parfaire ses connaissances entend suivre les cours du PAA dans le but de devenir une véritable spécialiste de l’assurance de dommages. La lauréate n’écarte d’ailleurs pas la possibilité d’obtenir ensuite le FPAA. « Ce qui m’importe surtout, c’est de contribuer à faire une différence. »

​​Il y a quatre ans, quand elle a entamé cet important changement professionnel, elle ne s’imaginait pas recevoir une telle distinction : « Le prix Marcel-Tassé représente pour moi une porte d’entrée et une visibilité incroyable dans l’industrie. Inutile de préciser qu’il me donne aussi une solide confirmation que je suis à la bonne place. Ça fait du bien », conclut-elle.


Alicia Bedrossian-Baillargeon, lauréate du volet général

Alicia Bedrossian-Baillargeon, lauréate du volet général prix marcel tassé 2018

De nombreux représentants de la relève détiennent un diplôme d’études collégiales ou universitaires non spécialisé en assurance de dommages, comme Alicia Bedrossian-Baillargeon qui est bachelière en communication publique de l’Université Laval. Un concours de circonstances l’a mené chez Desjardins Assurances Générales comme agent en assurance de dommages des particuliers.

À la question « pourquoi l’assurance de dommages? », elle répond « pourquoi pas ». Cette jeune femme qui carbure aux défis y a vu une belle possibilité d’apprentissage : « Il est important pour moi de maîtriser à la perfection le sujet pour être en mesure de l’expliquer clairement aux consommateurs. »

Travaillante et performante, Alicia Bedrossian-Baillargeon accorde une très grande importance à l’implication. « Selon moi, c’est en donnant de son temps qu’on répond mieux aux besoins des clients. Je crois que l’implication de soi dans l’entreprise pour laquelle tu travailles te permet aussi de te démarquer et d’améliorer ton environnement », précise la professionnelle qui n’y compte plus les heures dévouées. Elle est d’ailleurs actuellement ambassadrice événementielle et Web dans son équipe. À ce titre, elle organise divers événements sociaux et elle teste les nouvelles technologies de l’entreprise qu’elle peut ensuite partager avec ses collègues.

Ses aspirations professionnelles ne sont plus un secret, ambitieuse et carriériste, elle vise les plus hauts sommets chez Desjardins. À court terme, elle souhaite devenir gestionnaire d’équipe dans le « leadership pool » qui regroupe des personnes qualifiées disponibles pour remplacer ponctuellement. « Ce serait pour moi un tremplin pour obtenir éventuellement un poste permanent de gestionnaire », explique-t-elle. Sa détermination hors du commun et son leadership contagieux la mèneront sans aucun doute à l’atteinte de ses objectifs professionnels. D’ici là, elle précise toutefois qu’elle y va une étape à la fois : «  Je crois que la clé de mon succès réside dans le temps. Je vais prendre le temps d’apprendre, de comprendre, de créer des liens et surtout, d'avoir du plaisir! »

​​​La ChAD félicite également les autres finalistes de chaque catégorie dont l’excellence des candidatures est un témoignage du dynamisme et de la qualité de la relève dans l’industrie. Enfin, la ChAD remercie les membres des comités de sélection du volet général et du volet spécialisé pour leur collaboration aux prix Marcel-Tassé 2018.

29/03/2018 04:00:0004/04/2018 18:38:16